Currently set to Index
Currently set to Follow
  /  CITY   /  Voyage en Europe : où faire la fête ? #12 Rome

Voyage en Europe : où faire la fête ? #12 Rome

Souvent dépeinte comme une ville avant tout touristique et chargée d’histoire, Rome est méconnue pour ses soirées festives.

Plus facilement réputée pour sa culture, son histoire et sa richesse patrimoniale, la capitale italienne a pourtant de beaux secrets à dévoiler, une fois la nuit tombée. Pour cela, il suffit de quitter le centre historique et de se laisser porter dans la « banlieue romaine ».

Patrimoine

Mais avant ça, commençons par découvrir les merveilles architecturales de la cité. Citer l’ensemble des lieux exceptionnels à visiter à Rome est une tâche bien compliquée. Trop de merveilles se dressent fièrement au cœur de celle que l’on appelle la « cité éternelle ». Parmi les plus réputées, le Colisée, plus grand amphithéâtre romain jamais construit.

Le magnifique Colisée

Incontournables, les douze musées du Vatican vous en mettront plein la vue avec leurs 1400 salles à visiter ! Parmi celles-ci, un lieu riche en tradition : la Chapelle Sixtine, où le conclave élit chaque nouveau Pape. Non loin, située sur la rive droite du Tibre, admirez la basilique Saint-Pierre haute de 137 m.

Une fresque au plafond de la Chapelle Sixtine

Ne partez pas sans avoir visité le célèbre Panthéon de Rome, temple dédié aux divinités de la religion antique, aujourd’hui converti en basilique.

Début de soirée

Une fois votre journée et vos yeux remplis de décors fabuleux, prenez le temps de vous prélasser au rythme des romains. Et pour cela, rien de telle qu’une halte dans l’un des innombrables bars de la capitale pour un aperitivo.

Dans le quartier du Trastevere, de nombreux pubs et restaurants se bousculent la place, comme le Freni e Friziono, ancien garage reconverti en bar. Il suffit de commander un verre et pour 6 à 8 euros (selon la consommation), le repas est offert ! Laissez-vous tenter par le Pork’n’Roll, bar convivial et chaleureux. Une fois les échantillons de bière goûtés, il ne vous restera qu’à commander celle de votre choix.

Un bar typique dans un quartier du Trastevere

Pour une sortie plus branchée et chic, rendez-vous du côté de Campo dei Fiori. Si vous aimez les ambiances feutrées, faites une halte au Cavour 313, avec son bar en acajou et sa décoration de marbre. Sinon, venez admirez la vue directe sur le Panthéon depuis le roof top bar de l’hôtel Minerva, le tout sur un air de piano. 

San Lorenzo est quant à lui le lieu des rencontres étudiantes. Entre le bruit des divers instruments, les jeunes discutent autour d’une bonne bière.

Fiesta

Maintenant que vous êtes échauffés, il est temps de partir à la rencontre des pistes de danse ! Et c’est dans le quartier du Testaccio que les clubs sont légion. On y trouve la plus grande discothèque du quartier, l’Akab Cave, ancienne usine désaffectée investie par la magie du jazz, du rock en live, de la dance et de la house.

Pour une ambiance plus drum & bass, rendez-vous au Metaverso. Si vous avez de la chance, vous pourrez tomber sur une nuit « Twiggy », événement qui se tient un samedi par mois et qui revisite les modes des années 60.

Vous préférez vous déhancher jusqu’au bout de la nuit ? Le Piper est fait pour vous ! Fête jusqu’à cinq heures du matin garantie ! Le Goa, autre discothèque star de Rome n’est pas en reste. De même, l’Ex-Dogana est un gigantesque club niché dans d’anciens bâtiments des douanes romaines.

Pour des soirées plus intimistes, visez le Gilda club, avec ses soirées à thèmes, très hype. Fermé en été, le club en profite pour organiser des événements sous la pleine lune. La Bibliotechina en fait de même, ce qui permet de voir le jour se lever sur la piste de danse. Les danseurs peuvent ainsi profiter de l’air « frais » de la nuit, la température ne descendant jamais en dessous des vingt degrés. Le Circolo degli Artisti ou le BarKabar sont d’ailleurs réputés pour leurs soirées outdoor ! Vous avez donc l’embarras du choix pour vous éclater !

« Soudain mon cœur a de la peine en pensant que, bientôt, je serai loin d’ici… Arrivederci Roma »*.  

* Arrivederci Roma (Tino Rossi)

Laisser un commentaire