Currently set to Index
Currently set to Follow
  /  CITY   /  Voyage en Europe : où faire la fête ? #7 Budapest

Voyage en Europe : où faire la fête ? #7 Budapest

Considérée comme l’une des meilleures destinations européennes pour faire la fête, Budapest offre une vie nocturne incomparable.

Points non négligeables, la vie en Hongrie n’est pas très chère et la concentration de DJs au mètre carré frôle l’indécence. C’est probablement les raisons qui font de celle que l’on surnomme « La perle du Danube » l’un des nouveaux eldorados de la jeunesse internationale.

Vie culturelle

Indéniablement, la capitale de la Hongrie est riche d’un patrimoine architectural et culturel varié. Avec ses innombrables musées, comme le Musée de la Terreur et ses expositions liées aux dictatures qui ont sévi dans le pays, vous découvrirez toute l’histoire de la nation.

De magnifiques monuments vous attendent, tel que le Pont des chaînes à l’architecture époustouflante.

Pont des Chaînes

Visitez aussi le Palais de Budavár, château historique des rois de Hongrie ou la somptueuse église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár. Passez également par la place des Héros (Hosök tere) où se trouve le monument du Millénaire, commémorant les chefs des sept tribus fondatrices de Hongrie.

Palais de Budavár

Détente

Budapest est aussi réputée pour son esprit « détente », qui ne manquera pas de vous ravir après une matinée de visite. Venez vous prélasser dans l’un des bains de la ville qui compte parmi les plus grands établissements thermaux d’Europe. Vous vivrez là une expérience unique en la matière dans la capitale des sources thermales en Europe.

Les plus grands bains sont les Thermes Széchenyi. Aussi bien intérieurs qu’extérieurs, leur température varie entre 18 et 38°. De quoi forcément trouver votre bonheur ! Vous pourrez aussi profiter de massages qui peuvent durer jusqu’à une heure. Plus d’une centaine d’endroits de ce genre existent à Pest, certains vous offrant même la possibilité de manger sur place.

Vous préférez combler votre estomac de bonheur ? Goûtez le Kürtöskalacs, un gâteau à la cannelle vendu par des commerçants ambulants, qui se déguste en le déroulant. Parmi les plats hongrois les plus connus, vous avez forcément déjà entendu parler du Goulash, soupe au paprika, garnie de légumes et de viande.

Goulash

Pour faire passer tout ça, entrez donc dans un Ruin pub. Comme son nom l’indique, il s’agit de vieux immeubles abandonnés ou de véritables vestiges de guerre investis par des bars ! Très à la mode, ces endroits sont prisés de la population hongroise. Véritablement dans leur jus, ces lieux insolites offrent une décoration qui évolue avec la fréquentation. En effet, il est possible de laisser son empreinte en gravant, par exemple, votre nom sur un mur.

Pour un pur moment de tranquillité, déambulez au milieu des parcs où vous tomberez peut-être sur un Kert, beer garden temporaire où vous pourrez boire un verre au milieu de l’herbe.

Début de soirée

L’après-midi touchant à sa fin, il est temps d’entrer dans l’un des nombreux bars à bière (sörözos) ou bars à vin (borozós) de Budapest. Au milieu des concerts-live, vous pourrez déguster votre boisson fabriquée au sein de la ville où les vignobles sont légions. Le Kardarka (borozó) est réputé en la matière et propose même de vous faire goûter un demi verre avant de commander.

Faites un détour par le Gozsdu Sky-bar, situé au 6ème étage du Párizsi Nagyáruház. Vous pourrez y admirer les derniers rayons du soleil couchant, tout comme au 360 Bar, à travers des igloos transparents sur le toit. Pour une ambiance détendue, laissez-vous tenter par l’un des café-jazz qui pullulent le long des rives du Ve arrondissement (kerület), comme l’Opus Jazz Club.

Peu importe vos préférences, vous trouverez forcément le bar qui vous convient. Qu’il s’agisse du Becketts, authentique bar irlandais, ou de l’Aigo à l’ambiance rockabilly et aux couleurs des années 50.

Nuit de folie

C’est parti pour de la danse jusqu’au bout de la nuit ! Dans des lieux toujours plus insolites, laissez-vous porter par la musique. Si vous passez par le Corvin tető, vous vous retrouverez perché sur le toit ouvert d’un magasin, dans une ambiance underground, au son de musiques électro.

Encore plus original, embarquez sur le cargo ukrainien A38 où le restaurant se transforme en club avec concert ou présence de DJ à la tombée de la nuit. Profitez des quatre salles/bars, dont le « bow bar » qui se situe ni plus ni moins dans la salle des moteurs.

Autre restaurant branché, le Spíler Sanghai (dont le décor rappelle le Chinatown new-yorkais) et son bar secret qui vous fera danser jusqu’à deux heures du matin.

Pour des boîtes de nuit tendances, direction le Ötkert club ou le 4bro downtown où certains soirs par semaine, la gente féminine ne paie pas son entrée. Quant au Peaches and cream, c’est le rendez-vous des étudiants Erasmus. Le Hello Baby bar n’est pas en reste, puisqu’il reprend le concept du ruin bar pour devenir ruin club ! Des événements sont régulièrement organisés, comme des fêtes de bienvenue pour les étudiants internationaux.

Pour des soirées clubbing électro, rendez-vous sur l’île d’Óbuda où vous pourrez danser sur la plage privée du Dokk Club. Les danseurs debout sur les comptoirs des terrasses, directement montées sur pilotis, feront monter la pression.

Et si vous voulez vraiment toucher de près la folie, Cinétrip organise dans les bains thermaux de Budapest des soirées déjantées. Le lieu et le décor changent chaque mois. Budapest adore aussi l’idée de « sparty », le but étant d’organiser des raves en plein air, dans l’eau et en maillots de bain. Le Széchenyi Baths est une référence en la matière et propose même des Magic Bath parties en hiver !

Bon plan

Si vous venez à Budapest en plein mois d’août, c’est votre jour de chance ! Vous pourrez alors participer au plus grand festival plein air en Europe : le Sziget Festival. Considéré comme l’alternative européenne du Burning man (c’est dire !), il réunit près de 400 000 festivaliers sur l’île d’Óbuda. Une semaine non-stop de concerts, cinéma, théâtre, sport, jeux, danses et activités diverses, avec près de cinquante scènes. L’une des plus prisées est la « Pop rock main stage », où des stars internationales se produisent devant 45 000 personnes.

Sziget Festival

La petite « Pest », comme les Hongrois la surnomment, n’attend plus que vous.

My house in Budapest, my hidden treasure chest…*

* Ma maison à Budapest, mon coffre au trésor caché (Budapest – George Ezra)

Laisser un commentaire